Accueil > LE BIMENSUEL ELECTRONIQUE DE LA FNCC > Archives > Déclaration de la F.N.C.C sur le spectacle vivant

COMMUNIQUÉ

Déclaration de la F.N.C.C sur le spectacle vivant

Concernant les négociations sur le régime spécifique d’assurance chômage des artistes et techniciens du spectacle vivant et de l’audiovisuel

L’été, c’est pour des centaines de collectivités la période des festivals, moments privilégiés de rencontres artistiques et culturelles pour une grande partie de la population. Ces festivals sont l’illustration forte de l’engagement des Collectivités Territoriales pour faire vivre le spectacle vivant sous toutes ses formes. Ils sont une composante essentielle du paysage culturel français. Beaucoup d’artistes et de techniciens sont mis à contribution pendant cette période.

Depuis la crise de 2003, où l’annulation des spectacles et des festivals a été un véritable traumatisme, l’espoir de créer un système pérenne et équitable d’assurance chômage des artistes et techniciens du spectacle, avait vu jour. Jamais autant d’énergie n’a été déployée en trois ans pour analyser, discuter, comprendre et proposer.

Mais cet espoir tangible s’éloigne. Les négociations entre les partenaires sociaux n’ont pas abouti. Pourtant, la concertation aura été jusqu’au bout d’un processus privilégiant l’esprit de responsabilité, mais sans résultat.

En conséquence et afin d’apporter une réponse à la profession, la FNCC demande à Monsieur Jean-Louis DEBRÉ, Président de l’Assemblée Nationale, d’inscrire à l’ordre du jour, la proposition de projet de loi signée d’ores et déjà par plus de 450 parlementaires.

Cette demande s’inscrit dans le cadre de notre soutien à la démarche du Comité de suivi. La loi peut permettre de sortir de la crise, elle peut servir de base pour la mise en place d’une nouvelle responsabilité partagée, garantissant la juste rétribution du travail des artistes et des techniciens dans notre Pays.

Déclaration de l’Assemblée Générale de la FNCC
AVIGNON - 19 juillet 2006