Accueil > Communiqués de la FNCC > En hommage à Jack RaliteLa culture vient de perdre l’un de ses plus ardents (...)

En hommage à Jack Ralite

La culture vient de perdre l’un de ses plus ardents combattants. Jack Ralite nous a quittés ce dimanche 12 novembre. Que ce soit en tant que maire d’Aubervilliers, ministre ou sénateur et, toujours, en tant que militant des arts et de la culture, il avait une manière incomparable, sensible, érudite, pleine d’humour et de poésie, et toujours convaincante de plaider pour l’exigence de l’imagination, le respect des artistes, la nécessité d’accompagner les voix de la création et le chemin de l’émancipation par la culture. Plus qu’un homme de culture, il fut un véritable stratège, défendant à l’échelle européenne et internationale l’exception culturelle contre l’abandon des arts aux règles de la pure concurrence prôné par l’AMI (Accord multilatéral sur les investissements). Il savait convaincre, enthousiasmer. Ce qu’il a su faire en créant, dès 1987, les Etats généraux de la culture où sa parole illuminait les enjeux culturels.