Skip to main content
ActualitésPolitiques Culturelles

Parcours et défis des élu.e.s à la culture aujourd’hui

Par 12 octobre 2022octobre 19th, 2022Aucun commentaire

Il y a déjà de nombreuses d’années, la FNCC avait formulé le projet d’une étude commune avec l’Observatoire des politiques culturelles sur les élus à la culture. En effet, si les travaux sociologiques et politiques abondent sur les ministres, les politiques de l’Etat, les métiers de la culture, le rôle des artistes, les attentes et comportements des publics…, la figure pourtant centrale du maire-adjoint ou du vice-président à la culture reste inexplorée. Et ce alors que les collectivités assument l’essentiel des politiques culturelles publiques. « Bien que les ouvrages sur les politiques publiques de la culture soient très nombreux, rares sont ceux consacrés aux politiques culturelles des collectivités territoriales en tant que telles. Tropisme français : dans notre république décentralisée, on continue trop souvent à tout rapporter à l’action de l’Etat », remarque en introduction le président de la FNCC, Frédéric Hocquard.

L’étude, soutenue par le ministère de la Culture et réalisée sous la direction des chercheurs Jean-Pierre Saez et Emmanuel Wallon avec les contributions de Matthias Valex et Vincent Rouillon, fournit un premier élément pour une approche objective de « cette figure clé de l’action culturelle publique » (Jean-Pierre Saez et Emmanuel Wallon, introduction) à partir d’entretiens qualitatifs avec une cinquantaine d’élus de tout type de territoires, petites et grandes communes, intercommunalité, départements, régions et métropoles. Dont la moitié sont ou ont été membres de la FNCC.

Au-delà de son apport scientifique – et en cela “Parcours et défis des élu.e.s à la culture aujourd’hui” participe pleinement de la mission de valorisation des politiques culturelles locales et de leurs responsables que s’est donnée depuis son origine la FNCC –, ce travail inédit est aussi et surtout une transmission d’expérience et un passage de témoin.

Toutes celles et ceux actuellement en responsabilité ou qui se proposeront à l’exercice du mandat à la culture dans les majorités à venir trouveront dans ces témoignages et analyses de quoi mesurer tant l’ampleur de la tâche que son extrême densité politique. « L’élu à la culture, du fait de sa fonction même et de son intervention, n’est-il pas au centre de cette autonomie revendiquée par les grandes et, avant tout, petites collectivités ? », s’interroge Florian Salazar-Martin, vice-président de la FNCC. Si. Et plusieurs élus interviewés soulignent sans ambages que c’est “le plus beau des mandats”. Un mandat par essence transversal où se croisent l’action de proximité et la défense de grands principes au bénéfice du bien-être de chacune et de chacun et de la vitalité de la démocratie. Une citation parmi tant d’autres : « Franchement, je pense que les gens devraient essayer… Même si c’est prenant, c’est merveilleux de participer à la vie publique de cette manière. »

Au sommaire

  • L’élu·e à la culture dans la fabrique de la décision publique
  • Egalité femme/homme et mandat culturel
  • L’élu·e à la culture, au carrefour d’un jeu complexe de relations
  • Les contraintes de l’engagement : la triple vie de l’élu·e à la culture
  • Ce qui motive les élu·e·s à la culture
  • Idéaux et perspectives
  • Formation des élu·e·s à la culture : l’échange d’expériences
  • Les nouveaux horizons de la décentralisation culturelle

A télécharger
Parcours et défis des élu.e.s à la culture aujourd’hui
Une étude qualitative au travers une cinquantaine de territoires
L’étude est également disponible en format papier sur Cairn.info