Lecture publique

Deux études atypiques sur les bibliothèques

Par 8 juillet 2019 Aucun commentaire

Les bibliothèques, qu’ont aurait pu croire menacées dans leur raison d’être même par le numérique, sont en plein essor. L’accès aux documents n’est donc qu’une part de leur apport, puisque de ce point de vue, elles ne peuvent se mesurer aux infinies possibilités de la Toile. Leur service rendu aux citoyens et à la société est ailleurs. Telle est la conclusion convergente de deux récentes études, l’une sur les multiples impacts positifs des équipements de lecture publique, l’autre sur les non-usagers des bibliothèques : ne pas les fréquenter n’empêche en rien de les estimer indispensables.

Lecture de l’article réservée au adhérents et aux abonnés de la Lettre d’Echanges