Actualités

Guide pour l’organisation des festivals

Par 20 juillet 2020 Aucun commentaire

Paru le 15 juillet après validation interministérielle, et sous-titré “version 1”, le guide de ministère de la Culture d’“Aide à l’organisation des festivals dans le champ des arts et de la culture” s’appuie essentiellement sur le décret du 10 juillet 2020 (date de fin de l’état d’urgence), lequel autorise à nouveau, sous condition d’une déclaration en préfecture, les rassemblements de plus de dix personnes dans l’espace public. Autres sources, les avis (24 avril, 27, 30 et 31 mai) du Haut Conseil de la santé publique (HCSP).

Le guide décline à la fois les règles d’accueil du public (jauge, information, circulation…), les responsabilité des employeurs (désigner un “référent Covid-19”, formaliser les règles de prévention adoptées et définir l’organisation locale pratique) et celles des salariés.

Le maire et les préfectures. Mesure principale : toutes les manifestations publiques sont soumises à autorisation du maire de la commune concernée par l’événement et du préfet du département. La demande d’autorisation doit être effectuée au minimum 72 heures avant la manifestation.

La jauge autorisée s’appuie sur « un critère universel d’occupation maximale des espaces ouverts au public fixé à 4m² minimum par personne », afin de garantir une exigence de distanciation dans toutes les directions.

  • En configuration assise, la règle valable déjà dans les salles de spectacle d’un siège de distance entre personnes ou groupes de personnes s’applique. Daté du 15 juillet, le texte précise encore qu’à défaut d’une telle distanciation, le port du masque s’avère obligatoire, une solution que la règle d’obligation du port du masque dans tous les établissements recevant du public, commerces compris, adoptée dès le lundi 20 juillet, rend caduque. La règle actuelle doit-elle être double : à la fois distanciation et port du masque ? Un point qui sera préciser dans une version ultérieure.
    .
  • Quant à l’accueil de spectateurs debout, qui concerne notamment les spectacles de musiques actuelles, il est totalement exclu, excepté pour les établissements recevant du public en plein air (ERP PA).
    .
  • Enfin, pour ce qui est des spectacles déambulatoires sur la voie publique (arts de la rue), aux conditions générales de déclaration préalable, de distanciation et de port du masque s’ajoutent des « conditions très particulières » dont des voies barriérées (ou l’utilisation de “rubalise”, pour délimiter temporairement un espace de circulation), pour contingenter les flux de spectateurs. Le document précise également « qu’il est préférable d’organiser le spectacle dans des espaces dédiés ou, à défaut, dans des zones de faible densité de passage, afin d’éviter le croisement avec d’autres personnes. »

Enfin le Guide rappelle que l’interdiction de tout rassemblement de plus de 5 000 personnes reste valable jusqu’au 31 août.

Le document du ministère donne également l’ensemble des liens et ressources utiles.

Télécharger

Aide à l’organisation des festivals dans le champ des arts et de la culture