Actualités

Guides pour le déconfinement des différents secteurs de la culture

Par 21 mai 2020 mai 28th, 2020 Aucun commentaire
Le ministère de la Culture, en lien avec les ministères compétents en matière de santé et de sécurité́ au travail, a finalisé des guides pour aider à la reprise des activités et à la réouverture au public de différents secteurs de la culture. Ces documents sont réalisés soit à l’initiative des professionnels concernés – notamment pour la réouverture de bibliothèques et des librairies – soit en concertation avec leurs structures représentatives. Ces documents d’aide sont sans valeur contraignante.
Dernière mise à jour le 28 mai 2020

Les guides, complétés le 27 mai, seront amenés à être réactualisés en cas d’évolution de la situation sanitaire. Sont d’ores et déjà disponibles sur le site du ministère de la Culture les préconisations concernant :

  • Les bibliothèques. Le guide a été conçu, en association avec les services du livre et de la lecture publique par cinq associations professionnelles : l’Association des bibliothécaires de France, l’Association des bibliothécaires départementaux, l’Association des directrices et directeurs des bibliothèques municipales et groupements intercommunaux des villes de France, Bibliopat et l’Association pour la coopération des professionnels de l’information musicale. Ses préconisations ont été l’objet d’une concertation avec les associations d’élus dans le cadre de sessions territoriale du Conseil des territoires pour la culture (CTC).
    A consulter également le site biblio-covid.
    .
  • Les musées et monuments. Le guide a été réalisé par le service des “musées de France”, en coordination avec le service du patrimoine du ministère de la Culture.
    ….
  • Les services d’archives. Concernant autant l’accueil du public des services des archives que les condition de santé et de sécurité de leurs personnels, le guide s’est nourri des retours d’expériences des services publics d’archives.
    .
  • Les opérations d’archéologie préventive. Le document a été élaboré dans un premier temps conjointement par les opérateurs d’archéologie des collectivités territoriales, un certain nombre d’opérateurs privés, ainsi que l’INRAP puis discuté au sein du ministère de la Culture.
    .
  • Les librairies. Le guide a été par le Syndicat de la librairie française (SLF) et validé par le ministère des Solidarités et de la Santé.
    .
  • Les conservatoires classés et des lieux d’enseignements artistiques publics. Ces recommandations peuvent être déclinées pour les autres établissements d’enseignements et de pratiques artistiques publics notamment dans le champ des arts plastiques ainsi que dans les structures privées œuvrant dans le même secteur d’activité.
    .
  • Le champ du spectacle vivant. Ce documenta pour objectif de préciser, sous la forme de recommandations, destinées aux structures culturelles (établissements publics, structures labellisées, compagnies…) les mesures à mettre en œuvre afin d’accompagner la reprise des activités artistiques : création, répétition, construction décor, réalisation de costumes, représentations…
    Il a été élaboré Le document a été élaboré par le ministère de la Culture en collaboration avec le bureau du Conseil national des professions du spectacle (CNPS).
    .
  • Les salles de spectacle. Ce guide a pour objectif de décrire les adaptations qui permettent de concilier une reprise de l’activité avec le maintien d’une distanciation sociale garante de la protection des individus présents dans les salles, et de recommander les bonnes pratiques qui en favorisent leur mise en œuvre. Ses recommandations ne sont valables que si le public n’excède à aucun moment l’effectif autorisé par le gouvernement pour les rassemblements de la vie sociale, soit plus de 5 000 personnes. De façon générale, que ce soit dans des espaces clos ou en espace public, la référence pour la jauge est de 4m² sans contact par spectateur.
    Le document a été élaboré par le ministère de la culture en collaboration avec le bureau du Conseil national des professions du spectacle (CNPS).
    .
  • L’organisation d’actions culturelles et d’enseignement artistique et culturel (EAC). Le président de la République a demandé que les activités d’EAC puissent reprendre dès le mois de mai quand les conditions le permettent afin d’accompagner notamment la reprise des établissements scolaires et de proposer des actions dédiées pendant les vacances dans le cadre des dispositifs “vacances apprenantes”. Les modalités pratiques de l’organisation de ces ateliers doivent être discutées avec les collectivités territoriales compétentes, les directeurs d’établissements, les enseignants, etc.
    Le document a été élaboré par le ministère de la culture en collaboration avec le bureau du Conseil national des professions du spectacle.
    .
  • Les espaces d’exposition. Conçues avec avec le Conseil national des professions des arts visuels (CNPAV) et des professionnels des secteurs concernés, ces recommandations concernent la reprise de l’accueil du public dans des espaces d’exposition.
    .
  • Les activités des ateliers d’artistes, ateliers partagés, résidences et à la gestion des collections. Ce guide a été réalisé en par le ministère de la Culture en collaboration avec le Conseil national des professions des arts visuels (CNPAV) et des professionnels des secteurs concernés.
    .
  • Les conservatoires classés et des lieux  d’enseignements artistiques publics. Le guide précise que ces établissements relèvent de la responsabilité des collectivités territoriales et que la décision de réouverture de ces lieux et de la reprise des activités qu’ils accueillent leur appartient. Il ajoute également que si, selon le décret du 11 mai prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l’épidémie de covid-19 dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire, ces lieux ne sont pas encore autorisés à recevoir leurs usagers, ils « peuvent accueillir du public pour l’organisation d’épreuves de concours ou d’examens ».
    .
  • L’organisation de séances de cinéma en plein air. Les salles de cinéma restant closes jusqu’à nouvel ordre, seules les séances en plein air sont envisageables, à la condition de ne pas réunir plus de dix spectateurs. Il autorise cependant le principe du “drive-in”. Par ailleurs l’exploitation d’un film suppose le respect d’un cadre juridique précis dont ce présent guide donne les règles particulières pour la période de crise sanitaire.
    ;
  • La réouverture au public des salles de spectacle. Alors qu’il est envisagé que des salles de spectacle puisse rouvrir en juin, le ministère de la Culture publie un guide de mesures sanitaires dont les recommandations seront mises à jour début septembre 2020. Parmi elles, multiplier si possible le nombre de représentations, laisser des sièges vacants. De manière générale, que ce soit en lieu clos ou dans l’espace public « la référence pour la jauge est de 4m² sans contact par spectateur ». Le guide a été réalisé en concertation avec le Conseil national des professions du spectacle. Accès.

.