Actualités

Culture et nouvelles phases du déconfinement

Par 26 novembre 2020novembre 29th, 2020Aucun commentaire

D’abord annoncées par le Président de la République le mardi 24 novembre, puis précisées le 26 novembre lors de la “conférence de presse Covid-19” du Premier ministre et d’un certain nombre de ministres, dont la ministre de la Culture, les modalités des nouvelles phases du déconfinement sont toutes placées sous le signe d’un maintien, avec renforcement, des mesures barrières contre la propagation de l’épidémie et du respect d’un couvre-feu institué de 21h à 7h du matin.

Au vu des chiffres encourageants de baisse de la progression épidémique, le redémarrage progressif des activités culturelles se déroulera en trois phases (susceptibles de modification selon l’évolution de la pandémie).

Au samedi 28 novembre, les commerces sont autorisés à rouvrir, notamment les librairies, disquaires, galeries…, en respectant une jauge de 8m2 par client (ou par binôme de clients, s’il s’agit de parents avec leurs enfants, de couples…) ; ces commerces pourront prolonger leurs horaires d’ouverture jusqu’à 21h et pratiquer l’ouverture dominicale. Dans ce même cadre, les bibliothèques et les services des archives seront également autorisés à la réouverture.

A partir du 15 décembre – sous réserve d’une diminution effective des contaminations journalières en-dessous du seuil de 5 000 –,  les musées, les cinémas et les théâtres pourront à nouveau accueillir du public, avec les mêmes précautions de jauge, une distanciation physique par groupe de six et le même respect du couvre-feu que les commerces… Une dérogation sera cependant accordée pour les spectacles et projections de films se terminant vers 21h, soit trop tardivement pour que les spectateurs puissent être de retour à leur domicile à cette heure ; le billet d’entrée vaudra alors justificatif. A noter que cette dérogation supposera des programmations de séances du soir aux alentours de 19h et non, comme c’est l’usage, vers 20h. Bien entendu, la dérogation des salles et scènes pour l’accueil du travail des professionnels (répétitions, captations, enregistrements, tournages) perdure.

A partir de cette même date du 15 décembre, les établissements d’enseignement artistique seront également autorisés à accueillir l’ensemble de leurs élèves (et non seulement ceux inscrits en 3e cycle ou en cycle préparatoires à l’entrée dans l’enseignement supérieur, comme l’exigeait le décret du 29 octobre).

Lors de la conférence de presse du 26 novembre, Roselyne Bachelot a tenu à préciser que la reprise des activités des établissements d’enseignement artistique ne concernera ni les cours de chant ni les cours de danse pour lesquels le respect des mesures barrières, notamment le port du masque, s’avère incompatible. Par ailleurs, la réouverture de salles de spectacle et l’autorisation d’activités extra-scolaires en intérieur devraient permettre la reprise de certaines activités relevant de l’éducation artistique et culturelle (EAC) comme les dispositifs d’éducation à l’image : “Collèges et Lycées au cinéma”…

20 janvier 2021. Une libéralisation plus large, notamment pour les cafés, les bars, les discothèques…, sera envisagée au 20 janvier en regard de l’évolution de la pandémie. Ce sera en particulier à partir de cette date que les spectacles auxquels les spectateurs assistent debout – pratique générale dans les musiques actuelles – devraient pouvoir être autorisés.