ActualitésEditoriaux

La FNCC mobilisée et en action

Par 18 novembre 2020Aucun commentaire

Jean-Philippe Lefèvre, président de la FNCC, signe l’éditorial de la Lettre d’Echanges n°179 (novembre 2020)

 

La FNCC mobilisée et en action.

L’environnement Covid bouleverse les pratiques culturelles comme il interroge les politiques culturelles elles-mêmes. La FNCC s’adapte chaque jour un peu plus à une situation en constante évolution.

Accueillir et accompagner les élu.e.s. Au printemps dernier il convenait d’accueillir les nouveaux collègues élu.e.s tout autant que de porter la parole singulière de la FNCC auprès de nos partenaires alors même que le premier confinement s’imposait.

J’ai souhaité mettre en place et animer cinq séances de “formation flash” de deux heures, en binôme avec une ou un collègue élu.e du Conseil d’administration. “Prendre en main son mandat d’élu.e à la culture” a été suivi par plus de 50 collègues en métropole. Plus encore, et pour la première fois, un cycle de formation a été conduit outre-mer en présentiel, en Martinique. 32 collectivités municipales sur 34 étaient présentes. D’autres “flash formations” en distanciel sont en projet, notamment vers les communes rurales. Cette présence auprès des équipes municipales confirmées ou réélues en mars ou en juin se traduit, à ce jour, par l’adhésion à la FNCC de 42 nouvelles collectivités de métropole ou d’Outre-mer.

Depuis septembre, nous avons réactivé les “séminaires des adhérents”. Entre le présentiel et le distanciel nous avons compté entre 30 et 40 participants à chacune des sessions.

Rencontres Art/Cité. Depuis Marseille, à l’initiative conjointe de l’Association nationale des Centres nationaux des arts de rue et de l’espace public, de la Cité des arts de la rue et de la FNCC , 4 ateliers virtuels ont accueilli près de 600 personnes autour de la “revitalisation ensemble de la création en espace public”.

Anticiper dans un environnement instable. Qu’il s’agisse tour à tour de rencontres avec les organisations professionnelles (Profedim, CGT spectacle, SNES, Prodiss, mais également avec la plupart des fédérations régionales des directeurs des affaires culturelles) ou de notre présence lors du Conseil des territoires pour la culture (CTC) national, des CTC régionaux ou des Etats généraux des festivals, la FNCC y a porté une parole singulière et forte. Chacune et chacun se souviendra de l’écho national de notre information sur la levée du “service fait” comme de l’accueil réservé à notre tout récent communiqué de presse “Pour que vivent nos artistes et nos librairies”.

Présence numérique. La plateforme digitale d’échanges des bonnes pratiques pendant le confinement a connu un réel succès. Nous la réactivons à regret. Jamais autant que depuis quelques mois les supports numériques de la FNCC n’ont été autant visités. Voilà un an, on comptait 780 abonnés à notre page Facebook ; aujourd’hui, il y en a 1 230. Quant aux visites de notre site Internet, il est passé de 3 920 en janvier 2020 pour atteindre plus de 30 000 en avril et désormais il oscille autour de plus de 6 000 visites.

Le Bureau, le Conseil d’administration et l’équipe permanente ont été de tous les rendez-vous que cette incroyable période a ouverte. Je veux ici les en remercier. J’ai évidemment une pensée permanente pour les artistes, les créateurs, les faiseurs de culture. Les adhérents de la FNCC n’ont pas fait défaut au monde de la culture depuis mars 2020. Nous demeurons mobilisés.

Renouveller les instance nationales de la FNCC. Les élections municipales entraînent traditionnellement le renouvellement de nos instances. Le second tour de celles-ci ayant eu lieu exceptionnellement en juin, nous ne pouvions raisonnablement envisager une Assemblée générale élective en juillet. Il est indispensable que les membres de la FNCC se voient, échangent, partagent, débattent. Bref l’exercice démocratique suprême, c’està-dire l’élection, a besoin de réel et non de virtuel. L’évolution récente de la situation sanitaire ne nous permettra pas de conduire à son terme, comme cela était prévu le 23 novembre, le processus de renouvellement des instances de gouvernances de la FNCC. Le Conseil d’administration sur proposition du Bureau a acté le renvoi de ce rendez-vous « au premier trimestre 2021 dès que les conditions sanitaires le permettront ».

D’ici là nous poursuivrons le chantier, déjà ouvert dès 2019, d’une adaptation du fonctionnement de notre Fédération à l’environnement institutionnel de notre temps. Indubitablement la dimension décentralisée de notre Fédération devrait être prise plus en compte.

Dans cette période si difficile vous pouvez compter sur ma détermination, ma mobilisation et mon souci permanent de porter les positions nées de la pluralité de notre Fédération.