Communiqués

Le 24e Congrès de la FNCC : un élan partagé pour une ambition d’avenir

Par 7 avril 2017 mai 10th, 2019 Aucun commentaire

La FNCC a construit son 24e Congrès de manière ouverte, avec tous ses partenaires politiques et professionnel-le-s, avec toutes ses collectivités adhérentes, avec les élu-e-s et les acteurs et actrices institutionnel-le-s et privé-e-s de la région, avec la Ville de Saint-Etienne… Il a été un vrai moment d’écoute mutuelle, de convivialité, de mise à l’honneur de la diversité des personnes, des apports, des points de vue, des propositions de chacune et de chacun. Un moment de partage et d’optimisme, un espace d’humanisme.

Ce congrès conforte notre Fédération comme une organisation indispensable pour répondre aux attentes des élu-e-s dans un contexte par bien des aspects inquiétant au vu des difficultés financières et de la complexité d’une nouvelle donne induite par la réforme territoriale.

On aurait pu craindre un découragement, une attitude de retrait, de repli… Non, les collectivités sont là pour recueillir les innovations et les expérimentations des élue-s, des artistes, des professionnel-le-s, des personnes. Là pour se nourrir de leur intelligence politique, pour écouter et dialoguer. Là pour une ambition nouvelle. Le partenariat avec la Cité du Design aura contribué à projeter les débats dans l’avenir.

Aujourd’hui, demain, forts de ses engagements passés et riches de pistes de travail inédites, d’un désir nouveau de porter collectivement la co-construction des politiques culturelles publiques, la FNCC mesure à la fois l’importance et l’urgence d’assumer pleinement la responsabilité culturelle partagée pour faire encore mieux, ensemble, humanité.

Deux denses journées d’ateliers et de débats ont dévoilé, à travers un respect rigoureux de la pluralité politique et de la parité femme/homme, une grande énergie et un bel esprit de solidarité. Le Congrès a adopté à l’unanimité un ensemble de cinq propositions ouvertes – “responsabilité culturelle partagée”, “culture et démocratie”, “diversité et égalité”, “dialogue ouvert et nouveaux réseaux”, “espaces publics” – qui sont autant de chantiers pour mettre en oeuvre le renouvellement indispensable des politiques culturelles publiques afin de placer les arts et la culture au coeur de notre démocratie. La FNCC portera publiquement ces propositions dans ce moment électoral, ce dont témoigne “l’Adresse du 24e Congrès de la FNCC” :

Pour une nouvelle ambition politique qui conjugue la culture et les arts à tous les temps.

« Nous, responsables politiques en charge de l’organisation de la vie collective tant à l’échelle nationale que dans les territoires, lançons cette adresse. Dans un contexte difficile de baisse
des moyens financiers et d’affaiblissement des exigences des politiques publiques, nous sommes inquiets devant le renoncement qui commence à se traduire dans le champ de la culture, de l’expérimentation artistique et de l’innovation sociale, alors que jamais les besoins n’ont été aussi forts et multiples.
Nous devons réaffirmer notre engagement !
La culture et les arts contribuent à faire ce que nous sommes et réciproquement :
– le lien avec nos proches, notre attention aux autres, à toutes les différences,
– la pensée, l’intelligence de la sensibilité,
– la curiosité pour la créativité de chacune et de chacun,
– la fidélité aux valeurs de tolérance,
– notre détermination face à toutes les inégalités, en particulier femmes/hommes
– notre engagement politique, le courage pour inventer l’avenir,
– notre énergie pour résister à l’intolérance et au fanatisme,
– la conscience de nos responsabilités,
– le vecteur de la connaissance et de la réflexion,
– le goût du dialogue et de la controverse,
– nos plaisirs, notre attachement à la démocratie et à la liberté.
Voilà pour l’essentiel ce qui nous constitue et fait de nous des êtres de cultures ; c’est ce monde de culture et d’arts que nous devons vivre, faire vivre et transmettre.
Les capacités, les savoir-faire, les talents, les énergies sont là. Ce potentiel appelle à une mobilisation de la société toute entière pour porter ensemble – Etat et collectivités territoriales,
aux côtés des artistes, des professionnel-le-s, des acteurs associatifs et de toutes celles et ceux pour qui la culture est le coeur même de notre projet de société – la responsabilité
partagée des arts et de la culture au service d’un projet de société émancipateur.
Telles sont les exigences que nous portons publiquement dans le cadre des élections présidentielles et législatives. »

la FNCC

FNCC Communiqué Le 24ème Congrès de la FNCC. Un élan de partagé pour une ambition d’avenir