Actualitéséducation artistique et culturelle

“L’EAC, place au livre !”, un dossier de la FILL

Par 8 juin 2020juin 12th, 2020Aucun commentaire

L’épidémie de coronavirus, tant à cause de la période de confinement que de celles des différentes étapes de sa levée, a fortement perturbé les activités scolaires. Mais elle a aussi souligné le soutien majeur que peuvent apporter aux enseignants les acteurs de la culture pour proposer aux jeunes un “bain” culturel favorable à la réussite éducative et, bien au-delà, à l’épanouissement et à l’émancipation de leurs personnalité.

Les longues semaines de confinement ont en effet vu surgir d’innombrables initiatives culturelles et éducatives, pour beaucoup portées par les bibliothèques. La dernière réunion du Haut Conseil à l’éducation artistique et culturelle (lire le compte-rendu), dont la FNCC est membre, a ainsi montré combien l’EAC est inséparable de l’enseignement “classique”. Les réponses au questionnaire du HC-EAC que la FNCC a relayé auprès de ses collectivités adhérentes en témoignent (lire la synthèse : “Confinement : EAC, enseignement artistique et offre culturelle”). On peut noter également ici les très nombreux dispositifs en ligne mis en place par les collectivités recensés dans notre rubrique “Confinement et culture, plateforme de partage des initiatives des collectivités”.

Par la suite, le processus progressif du déconfinement a conduit à se tourner vers les arts et la culture pour suppléer la reprise encore timide du retour à l’école. D’où la volonté des ministères de la Culture et de l’Education nationale de s’appuyer sur les collectivités territoriales et avec le concours des compagnies, artistes et acteurs culturels pour promouvoir des projets éducatifs et culturels.

Pour sa part, la Fédération interrégionale du livre et de la lecture publique (FILL) met en ligne un important dossier réalisé en 2019-2020 par les agences du livre et de la lecture de Bourgogne-Franche-Comté, de la région Sud, de l’Occitanie, du Grand Est et de la Normandie. Quelques éléments.

Education populaire, droits culturels, laïcité. Une interview de Robin Renucci, homme de théâtre, directeur des Tréteaux de France et membre du Haut Conseil à l’EAC, introduit le dossier de la FILL. Il expose la fonction proprement civique de l’éducation artistique et culturelle, et surtout de l’un de ses trois “piliers”, désormais officiels, celui de la pratique (les deux autre étant la connaissance et la rencontre avec les œuvres et les artistes).

A ses yeux, l’EAC relève fondamentalement des droits culturels en ce qu’elle exige que chacune et chacun puisse s’exprimer et soit armé pour émanciper son imaginaire de la pression des industries de consommation culturelle : « Les droits culturels sont confrontés à des industries de programmes qui viennent destituer l’institution, destituer l’école, destituer la famille, destituer le lien social, dé-couturer tout ce qui est tissé, détricoter tout ce travail d’élévation que l’enfant est censé recevoir à l’école. » Lutter contre cette emprise – qui peut se doubler d’une assignation communautaire et/ou religieuse –, c’est tout à la fois se mettre dans les pas de l’éducation populaire et compter sur la puissance émancipatrice de la pratique des arts. Rappelons cette formule souvent employée à la FNCC pour définir les droits culturels : l’expérimentation de la liberté.

Exemples. Le dossier s’ouvre par deux exemples de villes inscrites dans le projet “100% EAC”.

  • La Ville de Cannes a obtenu dès 2017 le label “ville expérimentale et pionnière 100% EAC”. Tous les enfants cannois, de la maternelle au lycée, bénéficient tout au long de leur scolarité et sur les temps scolaire et périscolaire de projets culturels élaborés grâce aux ressources locales : structures municipales, associations, compagnies artistiques…
  • La Ville de Reims a fait de l’éducation artistique et culturelle l’une de ses priorités en matière culturelle. Elle l’a inscrite dans son schéma d’orientations pour la culture voté en conseil municipal en mai 2019. Avec notamment des “Itinéraires de la culture” mis en place avec les établissements culturels volontaires : bibliothèques, archives municipales et communautaires, musées municipaux, service patrimoine, Planétarium…

Méthodologie et outils pratiques. Le dossier “L’EAC, place au livre !” comprend également plusieurs textes pour guider les collectivités et leurs établissements scolaires dans la construction de projets d’EAC autour du livre :

  • Le formateur Vincent Lalanne décrit les cinq étapes à parcourir : état des lieux, diagnostic, enjeux et contraintes, objectifs et évaluation, mise en œuvre.
  • En lien avec le Centre national du livre et la Société des gens de lettres, la FILL expose les conditions de rémunération des auteurs intervenant pour des rencontres, des débats, des conférence ou des lectures publiques.
  • Financements et contacts, dispositif nationaux, ressources et annuaires d’auteurs ainsi que textes cadres, rapports et études, guides pratique sont répertoriés sous le titre “EAC pratique”.

Actions en région. Le dossier se clôt avec cinq actions coordonnées par des agences régionales du livre et de la lecture :

  • Agence régionale du Livre Provence-Alpes-Côte d’Azur. L’opération “Lecture par Nature” est réalisée en bibliothèque chaque année depuis 2018 par la Métropole Aix-Marseille-Provence. Elle associe artistes, auteurs, médiateurs, professionnels de la lecture publique, élus et usagers des médiathèques.
  • Agence Livre & Lecture Bourgogne-Franche-Comté. “Livre ou pas livre ?” s’est déroulée en 2018-2019. Deux plasticiens ont travaillé autour de “l’objet livre” dans trois établissement scolaires de Beaune, avec six classes.
  • Occitanie Livre & Lecture. “Auteurs au collège” a proposé en 2018-2019 des ateliers d’écriture et d’illustration dans trois collèges de l’Aude, avec le concours d’un écrivain, d’un illustrateur, d’un auteur de BD et d’un traducteur. L’opération a été soutenue par le Département.
  • Normandie Livre & Lecture. Le “Concours de nouvelles” s’adresse depuis maintenant six ans à des lycéens ainsi qu’à des personnes en détention en Normandie. Les participants proposent chaque année, sur un thème différent – le déplacement, le cinéma, la métamorphose… – des nouvelles soumises à un jury de professionnels. Ce dispositif est également l’occasion de proposer une initiation aux métiers du livre.
  • Agence Livre & Lecture Bourgogne-Franche-Comté. “Réinventer le patrimoine écrit” a pour objectif de faire découvrir aux lycéens d’une classe de seconde du Baccalauréat professionnel Métiers de la mode au lycée Jacques-Prévert de Dole (Jura) les collections patrimoniales conservées dans les bibliothèques, services d’archives et musées de la région. Les élèves sont invités à réinterpréter ces collections à travers d’une pratique artistique – couture, tricot, dessin, photographie, écriture…, en lien avec leur formation.

Le dossier “L’EAC, place au livre !”