Skip to main content
Rendez-vous FNCC

Réunion SNSP/FNCC, pour une dynamique culturelle de plein air, 30 mars 2021

Par 8 avril 2021avril 16th, 2021Aucun commentaire

Convaincue que les réponses appropriées pour contribuer à la continuité de la vie culturelle pendant la période de crise sanitaire ne peuvent être élaborées qu’en concertation étroite avec les professionnels des arts et de la culture, la FNCC multiplie, depuis le premier confinement, ses rencontres avec les représentants des acteurs de la culture.

Le 30 mars 2021, un rendez-vous réunissant le Syndicat national des scènes publiques (SNSP) et la FNCC, que lie une Charte de responsabilités respectives des structures et des collectivités, cosignée également avec France Festivals, a permis de souligner des approches convergentes à la fois :

  • sur l’urgence d’une perspective de reprise des activités culturelles,
  • sur l’amenuisement regrettable de la concertation avec le ministère de la Culture,
  • sur la nécessité de se saisir davantage des opportunités, en contexte de crise sanitaire, de manifestations et spectacles en plein air et dans l’espace public,
  • sur l’importance d’une concertation plus étroite avec le Centre national de la musique auquel a été confié l’essentiel de la gestion de l’aide de l’Etat aux festivals.

Deux pistes de travail conjoint sont envisagées :

  • Pour le spectacle en plein air, une réflexion sur des protocoles appropriés et différenciés, un relevé et une mise en valeur des initiatives ainsi qu’une articulation avec les dispositifs d’aide spécifique, notamment dans le cadre des aides pour les spectacles de l’été.
  • Une réactualisation de la Charte SNSP/France Festivals/FNCC, à la lumière des évolutions de la situation des scènes hors label et des festivals dont les collectivités territoriales sont les tutelles et financeurs principaux.

Les enseignements de la crise sanitaire, mais aussi un contexte de concurrence et de concentration renforcées de la part des opérateurs dont les logiques sont proprement économiques, pourront guider le groupe de travail auquel sera confiée cette réactualisation. Avec deux pistes : une plus forte réaffirmation de la mission de service public des structures de diffusion et, au-delà des publics, une meilleure prise en compte de la notion de population.