Actualités

Point du ministre de la Culture sur les réouvertures d’équipements culturels

Par 18 mai 2020Aucun commentaire

Le vendredi 15 mai sur RTL, soit après une semaine de déconfinement, Franck Riester a fait un point d’étape sur les perspectives de réouverture des lieux culturels non encore autorisés à rouvrir. Le ministre a également souligné que, pour ceux qui ont pu le faire – bibliothèques, librairies, disquaires, galeries d’art, musées et monuments historiques à fréquentation locale –, si les publics se sont déplacés, la fréquentation n’a pas encore retrouvé son intensité habituelle. Un retour donc progressif, en adéquation avec les nécessités du risque épidémique persistant.

Le spectacle vivant. Pour la réouverture des salles et festivals de spectacle vivant regroupant plus de 5 000 participants, un décret a fixé leur fermeture jusqu’à fin août. Pour les autres, le ministre espère qu’à partir de juin il sera possible d’organiser des événements culturels en tenant compte des contraintes sanitaires. « Et ce ne sera pas simple. Il va falloir avoir du bon sens et aussi de la créativité, en proposant des formats différents, en développant tout ce qui relève de l’éducation artistique et culturelle, tout ce qui permet que les gens fassent eux-mêmes la pratique artistique. Mais pour les grands shows et les grands spectacles, ce sera compliqué. »

Les conservatoires. La réouverture des conservatoires et des écoles de musique est un sujet encore en discussion. « J’espère qu’on pourra les rouvrir prochainement. »

Les salles de cinéma. Deux conditions sont indispensables à leur réouverture. D’une part la finalisation des normes sanitaires à respecter et des bonnes pratiques à conseiller. Et d’autre part, une réouverture simultanée sur l’ensemble du territoire, en zones rouges comme vertes, afin d’amortir le coût de la distribution et de la promotion des films. « On travaille avec les exploitants de salle pour une ouverture début juillet. J’espère que fin mai, au moment où le Premier ministre fera son point après trois semaines de déconfinement, on puisse annoncer une bonne nouvelle. »

La Fête de la musique. « On fêtera la musique le 21 juin. » Déjà l’audiovisuel public et les secteurs de la musique sont mobilisés. Mais ce « grand rendez-vous » se fera aussi en extérieur, à condition d’éviter des regroupements et des brassages de population trop importants. « On essaie de proposer quelque chose pour le 21 juin qui ait “de la gueule”, qui permettent aux Français de parler, de chanter, de jouer et d’écouter de la musique sans prendre de risques. »

Ecouter l’entretien.