Pour entretenir la présence des arts et de la culture en contexte de pandémie tout en en respectant les exigences sanitaires, la Ville de Dole et le Grand Dole inaugurent, à partir du 5 février, une saison bien particulière intitulée “Y’a plus de saison”, avec des propositions hors les murs, dans l’espace public, chez les habitants et dans les commerces, de la scène nationale les Scène du Jura, du musée des Beaux-Arts, du Conservatoire départemental… Trois dispositifs sont mis en place :

  • “Habiller la ville” avec des expositions dans la ville­ : expositions de photos sur les grilles de bâtiments publics, reproductions d’œuvres dans les vitrines des magasins…
  • des “capsules artistiques dans l’espace public” ou “intervention culturelles impromptues” – lieux et horaires volontairement non communiqués – dans des magasins, dans la rue, dans des galeries marchandes : “massages sonores” avec des histoires à écouter au casque ou contes racontés par un animateur de la MJC dans les boutiques, déambulations de crieurs et de comédiens récitant des poèmes et des textes théâtraux…
  • des “Brigades d’interventions culturelles” (gratuites mais sur réservation), dans le Grand Dole : interventions circassiennes dans les commerces, musicales dans les Ehpad ou chez les habitants, présentations d’œuvres du musée à domicile, drive poétique en mobylette, poèmes à domicile…

Pour Jean-Philippe Lefèvre, conseiller municipal de Dole, vice-président culture du Grand Dole et président de la FNCC, ces initiatives culturelles et artistiques dans l’espace public conçues dans le contexte exceptionnel d’une crise sanitaire prolongée « resteront sans doute parmi les modes d’intervention de la Ville » (source : la Gazette des communes).

Plus de renseignements.